Patience et persévérance

Adopter est un acte d'amour et un processus psychologique. C'est souvent l'aboutissement d'une douloureuse et trop longue aventure. Plus que tous les autres, les parents adoptifs ont désiré leur enfant. Toutes les familles adoptives l'avouent, la première fois que l'on accueille un bébé dans son foyer, on se sent désemparé. En réalité, il vous est confié presque à l'improviste. Pratiquement et psychologiquement, peu de parents sont prêts. De plus, son passé l'a beaucoup marqué. Au mieux, il n'a que quelques mois et a vécu dans une institution. S'il est plus âgé, ses souvenirs de petite enfance l'ont déjà marqué. Enfants rejetés par leur famille naturelle, ou nés dans des régions du globe où règnent la famine et parfois la guerre, ils peuvent paraître physiquement disgracieux ou souffrir de troubles psychiques. L'enfant adopté demande donc toujours disponibilité, patience, persévérance et beaucoup d'affection. Il doit parfois encore séduire ses nouveaux parents. Il ne correspond pas forcément à l'image rêvée au cours de leur longue attente. De plus, ses difficultés d'adaptation peuvent perturber l'équilibre du couple. Une adoption, tout comme une greffe, a besoin d'un tissu compatible pour « prendre ».

Se reconstruire peu à peu

Quels que soient les premiers instants, qu'il y ait coup de foudre ou lente adaptation, on constate dans la plupart des cas un phénomène de régression chez l'enfant, neuf mois après l'arrivée dans la nouvelle famille. Les psychologues parlent de véritable « renaissance ». Il semble que les enfants vivent ainsi une seconde gestation, psychologique cette fois, pour « naître » enfin dans leur famille d'adoption. Pour sa « reconstruction », l'enfant a besoin du soutien actif et de la compréhension de ses parents adoptifs. Dans un premier temps, il peut chercher à « posséder » sa mère. Il va réclamer bras et biberon et s'exprimer comme un bébé. Même si ses demandes peuvent paraître déconcertantes, satisfaites-les. C'est sa façon à lui de vous tester, de vérifier que vous l'aimez. Il peut également faire pipi au lit, refuser de manger ou, à l'inverse, avoir de véritables crises de boulimie. Patientez. Ces petits troubles s'estomperont quand il sera familiarisé avec son entourage. Un enfant adopté ne peut se structurer seul. Il a besoin des autres, de vous, sur-tout pour découvrir ses propres limites. Usez de patience, il va s'adapter.

Les enfants adoptés vivent très difficilement le divorce de leurs parents adoptifs. Pour eux, cette séparation est vécue comme un deuxième abandon.

Découvrez le Pack 62 couches Pampers Simply Dry. Un voile extra-absorbant éloigne l'humidité de la peau de bébé Le Pack 62 couches Pampers Simply Dry Taille 6 (16 kg et +). La Couche Pampers Simply Dry est dotée d'un voile extra-absorbant qui offre toute l'absorption Couches Pampers à bébé.