✓ Mode d'emploi

Globules ou granules sont les deux présentations les plus courantes du médicament homéopathique. Les premiers se donnent dès la naissance, dilués dans un peu d'eau. Chez l'enfant plus grand, on peut les placer sous la langue, en une ou deux fois. Les globules sont vendus en dose de 200 et se présentent comme de petites sphères de saccharose-lactose imprégnées de substance médicamenteuse. Ils se prennent en une seule fois.

 

Pour les granules, il faut attendre qu'il puisse les sucer. La posologie habituelle est de 3 granules trois à quatre fois par jour. Le bouchon du tube sert généralement de doseur et évite que l'on touche les granules avec les doigts, ce qui n'est pas recommandé. Il est aussi déconseillé de dissoudre les granules comme les globules dans le lait.

En effet, les principes actifs du médicament peuvent rester collés aux parois du biberon, prisonniers des résidus de lait.

• Administrez les granules ou globules de préférence avant les repas.

• Les basses dilutions (4, 5 ou 7 CH) sont utilisées pour les affections aiguës, les hautes dilutions (15 ou 30 CH) sont réservées aux troubles chroniques.

• Les remèdes homéopathiques ne sont pas toxiques et l'enfant peut sans risque en avaler plusieurs. Ce n'est toutefois pas une raison pour les assimiler à des bonbons, car ce sont des médicaments à part entière.

• N'entreprenez aucun traitement de fond sans avis médical et, dans le cas d'une maladie aiguë, demandez conseil pour donner le remède adéquat.

 

✓ Parfois, en début de traitement, on observe une aggravation des symptômes. Cela signifie que l'organisme de votre enfant réagit bien et le médicament employé est le bon.

 

✓ Des chercheurs ont pu constater que les psychiatres et les psychologues d'enfants ont des contacts plus faciles avec les parents et les enfants qui fréquentent habituellement un médecin homéopathe. Les techniques d'approche et l'interrogatoire sont en effet très proches, que l'on examine l'enfant en tant qu'homéopathe ou pédopsychiatre. Le symptôme n'est pas essentiel, il faut en comprendre le sens et l'interpréter pour le supprimer. Les relations entre homéopathes et psychothérapeutes sont fréquentes et sources de réassurant dans la relation soignants-parents et enfants. ■

 

sous license Fotolia_44492658 - L'homéopathie - 1001couches.com