Votre grossesse sera en fait le résultat d'une concomitance de deux événements : un rapport sexuel avec éjaculation vaginale et la libération d'un ovule par l'un des ovaires de la femme. La fécondation, rencontre d'un ovule avec un spermatozoïde, ne peut pas se faire à n'importe quel moment du cycle, il faut généralement que le rapport sexuel ait été fait 24 à 72 heures avant l'ovulation Être prêt dans la date du rapport sexuel n'empêche en rien un peu de romantisme et beaucoup de tendresse

Repérer l'ovulation

Votre cycle menstruel commence le premier jour des règles, il dure 28 Jours en moyenne mais certaines femmes ont des cycles régulières de 25 jours, d'autres de 34 jours.

Dans un cycle normal, l'ovulation se produit le 13éme ou 14éme jour. Certaines femmes reconnaissent cette période car elles ressentent des douleurs dans le bas-ventre. La fécondation peut se faire pendant les quelques jours qui suivent l'ovulation puisque l'ovule vit en moyenne 72 heures. En fait, un rapport sexuel a un maximum de chances d'être fécondant s'il se situe deux jours avant l'ovulation. Le problème est alors de connaître précisément sa date d'ovulation. En théorie, elle ne peut être connue que rétrospectivement mais en pratique, grâce à la précision du fonctionnement de notre corps, on peut l'approcher à un jour près environ.

Il est particulièrement important, pour les femmes qui veulent programmer un bébé, de bien connaître cette date. La reconnaissance d'une sécrétion de glaire cervicale est aussi un signe majeur d'ovulation.

Contrôler sa température

La manière la plus simple, mais la moins intéressante, puisqu'elle ne renseigne qu'à posteriori et ne peut donc être qu'une référence pour le futur, est la méthode des températures.

Malgré cela, rester une maman active: Aucune raison de culpabiliser

Si vous avez décidé de devenir une maman active, malgré votre détermination. attendez-vous pourtant à ressentir, du fait de votre mangue de disponibilité, un profond sentiment de culpabilité. Il est injustifié sur le plan scientifique.

En effet, toutes les études faites sur le développement et l'équilibre psychique des enfants dont les mères travaillent, qu'ils soient gardés à domicile ou à l'extérieur, montrent que ces enfants n'éprouvent aucune souffrance due à l'absence de leur mère, et n'indiquent aucune différence réelle avec le développement de ceux élevés par leur mère.

Certains spécialistes pensent même que le travail des mères est favorable au développement des bébés. L'enfant se trouve donc très sollicité sur le plan relationnel à certains moments et à d'autres beaucoup moins. Ces interactions en dents de scie » le forcent à apprendre à être disponible quand sa maman l'est.

La connaissance dès le plus jeune âge de l’acquiescement et du refus chez l'enfant marquera pour toute la vie ses relations sociales. Il est encore intéressant de constater une autre acquisition précoce : celle du partage des émotions.

Lorsqu'il n'est pas avec sa mère, l'enfant éprouve des sentiments pour d'autres personnes. En ayant sa propre vie affective, il apprendra qu'il peut partager ses joies, ses peines avec d'autres.