Pendant l'accouchement, des modifications ont lieu au niveau du col afin que le bébé puisse le traverser, puis s'engager dans le bassin. Le col va progressivement s'assouplir et s'affiner, puis il commencera à se dilater (ou s'ouvrir) en vue de la naissance.

Qu’est-ce que le travail ?

Certaines femmes sont en colère lorsque, après un marathon de 20 heures, la sage-femme n'enregistre que 8 heures de travail. Le travail est défini par la mise en place de contractions régulières avec dilatation du col. Si vous avez des contractions, mais que votre col ne se dilate pas, on vous considère toujours en début de travail (phase latente), différent du travail proprement dit.

Le travail établi se divise en 3 phases :

  • Phase 1 (dilatation) du début des contractions régulières et de l'ouverture du col jusqu'à ce que celui-ci soit complètement dilaté (10 cm). Pour un premier enfant, cette phase dure en moyenne 10 à 12 heures, avec des extrêmes de 2 et 24 heures.
  • Phase 2 (expulsion) de la dilatation complète du col (effacement du col) à la naissance du bébé. Lorsque le col est totalement ouvert, vous serez à même de pousser le bébé à travers le bassin. Pour un premier enfant, cette phase dure entre une demi-heure et 1 heure. Elle est souvent plus brève lors des grossesses suivantes.
  • Phase 3 (délivrance) de la naissance de votre enfant à l'expulsion du placenta et des membranes (le sac amniotique). Cette phase peut durer de 10 minutes à 1 heure.

Le début du travail

Si vous présentez des signes de travail avant 37 semaines de grossesse, vous devez immédiatement contacter la maternité. Entre la 37e et la 42e semaine, votre enfant peut arriver à tout moment, mais seuls 5 % des bébés naissent à terme. Des contractions légères et irrégulières peuvent se manifester plusieurs jours avant que le travail ne se déclenche véritablement. Ne vous précipitez à la maternité que si vous anticipez des complications évidentes, en cas de présentation par le siège ou de prévision de césarienne, par exemple.

Profitez de l'excitation de ce grand moment, mais essayez de rester calme. Vous pouvez tout à fait sortir faire quelques pas au bras de votre compagnon, entretenir votre énergie en mangeant et buvant, ou encore prendre du repos. Il est préférable de ne pas alerter trop de monde, sous peine d'être assaillie de coups de téléphone.

La détente est la clé d'un accouchement serein. Plus longtemps vous restez chez vous, mieux c'est, puisque tout changement d'environnement peut être générateur de stress. Il est normal d'être impatiente de se rendre enfin à l'hôpital, mais votre présence sur place ne fera pas arriver votre bébé plus rapidement. De nombreuses femmes constatent d'ailleurs que les contractions s'arrêtent dès le seuil de la maternité franchi, car l'angoisse inhibe le travail. Donc, sauf si la poche des eaux se rompt ou que les contractions s'accentuent et se rapprochent, il est trop tôt pour vous présenter en salle de travail.

Vous pouvez téléphoner à la maternité si vous n'êtes pas sûre de bien interpréter ces signes. Néanmoins, si vous avez le moindre doute, c'est en général que le travail n'a pas commencé.

Toute occasion de passer un moment ensemble est particulièrement précieuse en fin de grossesse : il peut s'écouler un certain temps avant qu'une vie de famille « normale» se réinstalle après l'arrivée du nouveau bébé.

Pour les petits désagréments de fuites post-accouchement, utilisez les protèges slips Salva Evax de Tampax.