* Lire des histoires

✓ Inventer des histoires

Pourquoi ne pas faire fonctionner votre imagination ? Différentes « techniques » existent : celle du héros bien connu que l'on retrouve tous les soirs comme dans un feuilleton ou celle consistant à interpréter librement les histoires traditionnelles. L'histoire plaît à partir du moment où l'enfant la redemande. Mais attention, il ne faut oublier aucun détail! Voici quelques conseils pour devenir conteur.

* Si vous commencez par: « Il était une fois » ou « Il y a bien longtemps » ou encore « Dans un pays lointain », vous pouvez vous permettre toutes les magies, les animaux qui parlent, les héros aux pouvoirs extraordinaires et les événements totalement irréels. Puis choisissez un personnage principal à votre histoire, quelqu'un de sympathique auquel l'enfant aura envie de s'identifier, digne d'intérêt affectif et doté d'un caractère bien trempé.

* Mais ce n'est surtout pas un être parfait et votre histoire, pas trop moralisatrice, doit indiquer clairement ce que vous considérez comme le bien et le mal.

* Vous êtes autorisé à un peu d'humour, par contre ne multipliez pas trop les détails: l'enfant aurait du mal à suivre le fil du récit et se verrait frustré dans son imaginaire. Plantez le décor dès le début avec pas plus de trois ou quatre personnages en plus du héros.

* Puis trouvez la raison de l'action qui poussera vos personnages à vivre une aventure commune en se frottant les uns aux autres. Pensez à ce qui attire en ce moment votre enfant.

✓ Contes et traditions

Les histoires traditionnellement racontées aux petits enfants, telles que Le Petit Poucet Blanche-Neige, sont toujours d'actualité. Elles fort comprendre aux petits lecteurs que, par l'effort, le courage, on réussit à surmonter les épreuves.

C'est d'autant plus instructif que l'histoire permet à l'enfant de s'identifier aux héros. Pour qu'une histoire ou un scénario de dessin animé ait une valeur, il est important qu'il y ait un héros qui permette l'identification immédiatement du lecteur ou de l'auditeur, du suspens et une I heureuse où les « bons » et les « courageux » triomphent.

✓ Il faut raconter des histoires à ses enfants mais faire aussi intervenir d'autres conteurs. Ainsi, les grands-parents peuvent raconter leur enfance, véritables contes de fées pour les enfants d'aujourd'hui. Ils font ainsi le lien entre le réel et l'imaginaire des contes.

Pour être intéressant, le conte doit avoir un héros auquel l'enfant s'identifie entièrement. Il vit le danger avec lui et, bien sûr, le surmonte. Il sera tellement ravi de son exploit qu'il demandera sans cesse à le renouveler et à son conteur de recommencer.

Ainsi il dominera ses peurs. La répétition n'est pas passive mais active. Les contes de fées guérissent des peurs de l'enfance en mettant en scène des peurs fantastiques. Ce sont les contes les plus effrayants qui deviennent les meilleurs protecteurs du sommeil.