Otite aiguë

Complication très fréquente d'un phénomène infectieux (rhinopharyngite, angine ou bronchite,), l'otite aiguë correspond à une inflammation de l'oreille moyenne due à une infection bactérienne; elle est considérée, à juste titre, comme l'une des affections les plus douloureuses de la petite enfance. Les virus et les bactéries pénètrent dans l'oreille moyenne, située derrière le tympan, et provoquent ainsi une inflammation du tympan et de la muqueuse : c'est l'otite congestive. Cela peut évoluer vers le stade de l'otite purulente: un abcès se forme sous le tympan ; bombé, il est prêt à éclater.

Le traitement est fonction de la nature même de l'otite. Il va de la prescription d'antibiotiques, associés à un antipyrétique (en cas de fièvre), à un antidouleur et des gouttes nasales. Si votre enfant souffre beaucoup, on peut lui prescrire des gouttes auriculaires. Dans le cas d'une otite purulente, qui provoque une douleur intense, une paracentèse sera pratiquée, mais cette intervention est devenue exceptionnelle, les médecins préférant laisser faire la nature, avec l'aide des antibiotiques et sous leur étroite surveillance. Le médecin incise le tympan pour laisser s'écouler le pus qui s'est logé derrière. Aussitôt, la pression à l'intérieur de la caisse du tympan, provoquant la douleur, est supprimée. Cependant, lorsqu'un enfant est petit, il ne peut pas préciser où il a mal. Le fait de porter la main à son oreille n'est pas toujours significatif.

Attention quand vous utilisez les cotons tiges. Il faut biensur faire les soins avec les cotons tiges spésialemebnt conçus pour les enfants. Vous les retrouverez sur notre site ici : coton tige avec zone de sécurité

Certains signes peuvent vous guider:

il est enrhumé, pleure souvent, manque d'appétit, a des troubles digestifs et de la fièvre : une consultation médicale s'impose alors. Seul l'examen des tympans permet de faire le diagnostic avec certitude.

Otite séreuse

À la différence de l'otite aiguë, l'otite séreuse - dite otite subaiguë - peut passer inaperçue ou n'être découverte qu'à l'occasion d'une affection ORL ou d'un examen systématique. Surtout, ne la négligez pas. Si elle n'est pas dépistée à temps, elle peut entraîner une gêne auditive importante, avec les conséquences que l'on devine sur l'acquisition du langage . Il semble encore que les enfants sont plus sensibles aux maladies ORL lorsque les parents ou l'entourage proche (famille, nourrice) fument. Enfin, pensez à faire vacciner votre enfant contre l'hémophilus. Si ce virus est la première cause des méningites chez le tout-petit, il est également responsable de bon nombre d'otites !

Vacciner les enfants fragiles

Il existe désormais un vaccin contre les infections ORL. particulièrement destiné aux enfants faisant des otites à répétition et vivant en collectivité. Il est surtout efficace contre le pneumocoque, responsable de la méningite, et accessoirement élimine quelques otites. Le vaccin antigrippal diminue de 30 % environ le nombre d'otites chez l'enfant. Dans certains pays, cette vaccination est systématique dès les premiers mois du bébé.