Pour le bébé :

Si ce n'est pas fait, il est préférable de lui choisir dès maintenant un prénom et de prévenir son parrain et marraine si vous souhaitez qu'il soit baptisé. Si vous avez décidé de retravailler après la naissance de l'enfant, il est temps de confirmer son mode de garde. Faites le point sur l'équipement à acheter ou à emprunter : un couffin ou un berceau premier âge, un fauteuil relax, un chauffe-biberons, un landau, une table à langer, une commode ou une armoire pour ranger sa garde-robe, un matelas, une couverture, 6 petits draps, 2 alèses, une baignoire spéciale bébé ou une grande cuvette, un thermomètre de bain, un pèse-bébé (à louer en pharmacie). Si vous avez décidé de changer bébé dans la salle de bains, préparez le nouvel aménagement nécessaire. Pensez au chauffage d'appoint si besoin. Si vous allaitez, réfléchissez à votre confort. Trouvez le siège ou le fauteuil que vous placerez dans sa chambre.

Côté décor :

Il est temps de terminer la chambre de votre bébé. Il est de coutume d'utiliser des tons pastel pour habiller les murs et de choisir les meubles de son petit univers, mais tout est affaire de goût, les bébés grandissent aussi très bien dans des atmosphères plus toniques. Deux conseils pourtant : préservez au maximum la luminosité de la pièce et ne multipliez pas trop les motifs, tant sur les murs que sur les tissus ; trop de sollicitations visuelles peuvent fatiguer un petit être en plein développement.

Derniers achats :

Finissez d'aménager sa chambre et vérifiez son trousseau ; achetez les produits de soins indispensables lors de votre retour : un lait de toilette, du sérum physiologique en dosettes, un flacon d'éosine aqueuse, un paquet de couches à jeter ou de changes complets pour nourrissons, des porte-couches en plastique si c'est nécessaire, de l'eau minérale spéciale biberon si vous ne le nourrissez pas (un pack de 6 bouteilles au moins), un appareil pour stériliser à chaud ou à froid, une boîte de compresses stériles, 6 biberons, des goupillons pour nettoyer biberons et tétines, un shampoing doux spécial bébé, une pommade pour érythème fessier, une brosse à cheveux très souple, une sortie-de-bain avec capuche, un flacon d'huile d'amande douce, une paire de ciseaux à ongles pour bébé, un thermomètre médical.

Pour vous :

Prenez le temps de parfaire votre préparation à l'accouchement, notamment en travaillant les respirations. Évitez tout médicament ; obligez-vous à une promenade quotidienne ; ne portez rien de lourd : évitez les courses dans les grands magasins et la foule en général ; pensez à profiter de vos derniers instants de liberté pour aller chez le coiffeur, au cinéma ou au théâtre : revoyez votre garde-robe pour la maternité ; réfléchissez aux faire-part de naissance que vous achèterez et établissez la liste écrite de tous ceux à qui vous souhaitez annoncer la nouvelle ; recherchez le nom et l'adresse d'un pédiatre proche de chez vous et celle d'un kinésithérapeute pour la remise en forme postnatale (les pharmaciens sont souvent de bon conseil). Ayez sous la main le téléphone d'une compagnie de taxi ou d'un service d'ambulances.

Organisez votre absence :

Révisez le contenu de votre valise. Si vous accouchez en été, ajoutez un petit ventilateur à piles et un brumisateur d'eau minérale. En plein travail vous apprécierez un peu de fraîcheur. Si vous avez d'autres enfants, il est temps de les prévenir que votre absence est imminente. Laissez à votre mari (sauf si c'est une perle rare I) un pense-bête avec les téléphones indispensables pour la bonne marche de la maison. Remplissez le réfrigérateur et le congélateur, faites-vous livrer, ainsi vous pourrez tester la qualité de ce service qui vous sera fort utile lorsque vous aurez votre bébé.

Et surtout, résistez à l'envie extraordinaire qu'ont beaucoup de futures mamans de vouloir faire le ménage de leur maison ou de leur appartement à fond ; c'est sans doute une réminiscence de notre instinct animal qui nous pousse à faire notre nid, mais c'est également une source de fatigue. Mieux vaut arriver reposée à son accouchement.

N'oubliez pas :

- le carnet de maternité avec, à l'intérieur, la carte de votre groupe sanguin ;

- tous les rapports d'examens faits au cours de la grossesse, dont les échographies ;

- le livret de famille ;

- la carte de Sécurité sociale.