Cet ensemble de muscles et de ligaments forme le plancher de la cavité abdominale, qu'il maintient fermée en bas. C'est un plancher fragile car il n'est pas hermétique : il doit laisser passer les conduits urinaires, génitaux et anal. La tête de votre enfant viendra buter contre cette zone de soutènement au moment de l'expulsion, lorsqu'elle pénétrera dans le vagin pour se frayer un passage vers la lumière.

Le vagin est l'organe central du petit bassin, derrière la vessie et devant le rectum ; à son sommet s'insère le col utérin. Cet ensemble très proche col-utérus-vagin-rectum-vessie est maintenu en place par les muscles du périnée qui, tel un hamac, s'accrochent aux os du bassin, au pubis en avant et au sacrum en arrière.

Lorsque les muscles du périnée sont relâchés, les organes ne sont plus suffisamment soutenus ; c'est ce qu'on appelle communément la « descente d'organes » : les formes mineures en sont une perte urinaire aux moments d'efforts (toux, rire) ; cette fuite urinaire en cours de grossesse ou dans les suites immédiates de l'accouchement est assez fréquente et habituellement transitoire. Parfois cette gêne persiste ou s'aggrave, obligeant la femme à se garnir. Souvent délaissés par le corps médical, souvent sous-estimés ou cachés par les femmes, ces troubles empoisonnent la vie quotidienne.
Pour les petites fuites urinaires dûes à la grossesse le Maxi Pack 144 Serviettes hygiéniques Always Simply Fits Normal Plus, vous accompagnera partout et pour tous les mouvements.

 

Exercices

Contraction du périnée

Allongez-vous sur le dos, en évitant toute cambrure des reins, les jambes fléchies, les pieds bien à plat sur le sol, inspirez puis expirez très lentement. Relâchez tous les muscles, ne commencez l'exercice que bien détendue.

Imaginez que vous retenez une envie d'uriner, serrez le sphincter urinaire, puis décontractez-le. Relâchez bien le ventre, les fessiers et les autres muscles du corps. Dirigez votre attention maintenant vers l'anus comme pour retenir une envie d'aller à la selle. Afin d'en prendre une plus grande conscience, vous pouvez vous représenter le canal anal et le canal vaginal comme des conduits de quelques centimètres chacun dont vous contractez successivement l'extrémité la plus lointaine, puis le milieu, puis l'extrémité la plus proche, puis vous faites la même chose en sens inverse. Ce va-et-vient de contractions pendant 5 secondes, entre- coupées de 10 à 15 secondes de relâchement, peut être répété une dizaine de fois. Le même exercice peut être fait en position assise et debout en décontractant les abdominaux, ce que vous pouvez vérifier en posant une main sur votre ventre.

Contraction des muscles fessiers

Comme si vous vouliez retenir une feuille de papier entre vos fesses, contractez quatre à cinq fois les deux fesses ensemble. Puis, après une période de repos, effectuez une nouvelle contraction de chaque côté isolément. Une fois cette contraction musculaire bien individualisée, il faut pouvoir contracter le sphincter anal sans serrer les fesses.

Arrêt pipi

Quand vous urinez, essayez d'interrompre le jet urinaire à plusieurs reprises en début de miction. Mais n'oubliez pas de vider votre vessie en fin d'exercice ! Répétez cet exercice avec un pipi imaginaire.

Parfois les exercices du périnée entraînent une contraction utérine non douloureuse. Fondamentaux pour la préparation de votre périnée, ces exercices doivent- être repris dès le lendemain de votre accouchement, même à petites doses. Quelques semaines après la naissance si vous n'arrivez pas à commander parfaitement ces muscles du périnée une rééducation urodynamique par électro-stimulation est conseillée.