Si l'accouchement a été facile, mais cependant pas trop rapide S'il n'y a pas eu d'anesthésie générale, si les voies génitales sont bien préparées, si le bébé est bien à terme, mais avec un poids moyen, il est alerte, bien présent, attentif durant les deux ou trois premières heures. Ensuite il va dormir beaucoup, pendant vingt-quatre ou quarante-huit heures. Tout se passe comme si cette période nécessaire d'accommodation, d'adaptation à la nouvelle vie ne devait durer qu'un jour ou deux. S'il ne se réveille pas spontanément, il faut le réveiller pour lui donner à boire régulièrement. Les mères disent alors : « Il est gentil et calme » ou « Il dort tout le temps ». Les puéricultrices de la maternité peuvent vous dire : « Il est fantastique, il ne se réveille même pas la nuit pour boire. »

Attention. Il cache son jeu. Ce bébé si calme va, à 8 jours, crier à perdre haleine, toutes les trois heures, y compris la nuit, parce qu'il a faim. Cela est d'ailleurs la marque d'un bon équilibre ; il se régularisera vite vers 4 ou 5 semaines.

N'oubliez surtout pas de verifier régulierement sa couche Pampers et de lui changer car une couche mouillée va le gener.

Si l'accouchement a été un peu « difficile » pour le bébé;

Un travail un peu long avec des contractions intenses, un passage un peu étroit dans la filière génitale, ayant entraîné une bosse séro-sanguine importante, un petit modelage des os du crâne, peuvent expliquer un certain état d'agitation durant les premières heures. Le bébé semble excitable, ou nerveux, ou tendu ; il peut paraître avoir un peu mal (comme pour une migraine), se tourner, se retourner, chercher peu à peu son calme et son équilibre. Il peut pousser de petits cris (ce ne sont pas des gémissements ; le nouveau-né geignard est toujours préoccupant pour le pédiatre et mérite une surveillance étroite) et on sent bien qu'il n'est pas très à son aise.

Dans ces mêmes circonstances, à l'inverse, certains nouveau-nés semblent trop endormis, mais l'examen les tire de leur état de léthargie et ils crient alors facilement. Il ne faut pas trop les déranger, simplement vérifier leur température, le taux de sucre dans le sang, les réchauffer parfois et les réveiller seulement pour leur donner à boire. Si l'examen neurologique est parfaitement normal, si les conditions de l'accouchement expliquent la situation, alors on peut être rassuré : vous verrez en quelques heures s'estomper tous ces symptômes et votre bébé récupérer progressivement son état de calme et de tranquillité.

Si l'accouchement a été trop rapide

Sans l'adaptation habituelle due à un travail normal, le nouveau-né peut paraître surpris - en très bon état neurologique cependant, ce qui est l'essentiel. C'est un peu le cas des bébés nés par césarienne, qui n'ont pas bénéficié du temps d'adaptation à leur nouvelle vie, temps respecté au cours de l'accouchement par les voies naturelles; ils ont parfois besoin d'être stimulés et souvent d'être réchauffés deux ou trois heures en couveuse.

L'anesthésie péridurale n'ajoute aucun problème spécifique. Par contre, une anesthésie générale, même très courte avant la mise au monde, endort toujours un peu le nouveau-né ; il restera somnolent quelques heures, criera normalement au cours des stimulations et de l'examen, mais aura tendance ensuite à se rendormir facilement. Là encore une bonne réactivité, une bonne coloration de la peau, une respiration calme et tranquille, des battements cardiaques et un examen neurologique normaux sont parfaitement rassurants. Le poids à la naissance influence quelque peu l'état du nouveau-né. Les gros bébés de 4 kg, n'ayant pas souffert lors du passage, seront plutôt calmes et placides. Par contre, ceux de petits poids : 2,7-2,8 kg à terme, sont souvent remuants et bougent beaucoup.

Tous les bébés ne se ressemblent pas à la naissance. Leur manière d'être dépend certes de la qualité de l'accouchement, mais aussi de leurs propres aptitudes neurophysiologiques et de leur état de maturité. Toutes les petites différences, tenant aux conditions de l'accouchement, vont s'estomper et n'ont aucun retentissement sur son développement futur.