Les parents qui ont pratiqué l'haptonomie pendant la grossesse poursuivent généralement cette relation tout à fait privilégiée avec leur bébé après la naissance. Définir l'haptonomie n'est pas chose facile. Cette technique qui se veut un merveilleux mode de communication parent-enfant, fait appel, entre autres, à la science du toucher et est étroitement liée à la découverte des sensations tactiles. Le grand maître de l'haptonomie est Frans Veldman, médecin néerlandais. Pour lui, les parents portent généralement leur bébé de manière trop protectrice, au point d'entraver leur développement naturel.

Le principe premier de l'haptonomie est de ne jamais gêner les bras ni les jambes du bébé, ni de soutenir la tête, ce qui génère toujours, pour l'adulte comme pour l'enfant, une attitude de dépendance. Pour appuyer sa théorie, Frans Veldman assoit les bébés, dès 6 mois, dans le creux de ses mains. Il passe une main entre leurs jambes et de l'autre leur maintient le bas du dos. Les enfants se tiennent alors bien droits, prêts à découvrir le monde. L'haptonomie pour les bébés se pratique de la naissance à l'âge de la marche ; elle demande, bien sûr,

la présence et la collaboration des parents. Généralement, les séances se déroulent par petits groupes et durent environ 1 heure, les bébés passant à tour de rôle dans les mains de l'haptonomiste.

Tous les mouvements du spécialiste sont avant tout des invitations ; c'est à l'enfant de participer, pour découvrir lui-même ses capacités. Tout est douceur, paroles et regards. Ces exercices doivent être fréquents mais de courte durée pour éviter de lasser l'enfant. Les séances au cabinet du spécialiste sont suivies de « leçons » à la maison, en fonction de la disponibilité des parents. Mais attention, le forcing est totalement prohibé; il est aux antipodes de la philosophie de l'haptonomie. Depuis plus de quinze ans, le docteur Veldman et ses élèves ont ainsi suivi de nombreux nourrissons. Pour eux, il est incontestable que ces enfants sont précoces, sur le plan de la motricité mais aussi sur le plan intellectuel, tant il est vrai que les deux sont intimement liés.

On constate, en effet, que les bébés qui ont bénéficié de ces pratiques sont calmes, autonomes, capables de résoudre seuls beaucoup de difficultés courantes. Ils sont aussi très sociables. Malgré cela, l'haptonomie des bébés est encore rare. Elle ne serait pratiquée que par moins d'une dizaine de spécialistes et uniquement en région parisienne. En revanche, elle est beaucoup utilisée au moment de la grossesse.

L'ostéopathie utilise comme moyen thérapeutique les manipulations des différentes parties du corps du bébé. Le langage de l'enfant à cet âge étant essentiellement corporel, on comprend l'intérêt de cette technique. On peut imaginer que la diffusion de cette méthode, dès la maternité et dans les premiers mois du bébé, auprès des pédiatres, des centres de PMI et des généralistes, se fondra dans une nouvelle science du développement de l'enfant.

Celle-ci permettra un repère des performances du nourrisson, notamment sur le plan de sa motricité, alors qu'aujourd'hui on se base uniquement sur l'état neurologique. Les médecines douces, l'haptonomie, l'ostéopathie ou les bébés nageurs, font appel aux compétences et au talent du nouveau-né et de ses parents, ont un effet bénéfique sur la relation parents-enfant. La seule critique que l'on peut faire serait de laisser croire parfois que ce sont des thérapies qu'il faudrait pratiquer aux dépens des autres.

Idée cadeau qui plaira à votre bébé : Coffret Naissance Chicco Boopy coucleur Rose avec Coussin D'Allaitement en coton 2 coloris recto verso. Pour un confort optimal pour bébé et maman pendant l'allaitement .